Soins et Vaccination

La Vaccination à l'élevage

 

Suite à l'article précédent concernant les nombreux cas de VHD dans le départment du Rhone, nous proposons désormais de faire vacciner votre futur lapereaux.

 

  • Tout d'abords contre le VHD nous utiliserons le Cunical (Notice)

Les lapereaux seront vacciner par nos propre soins à l'élevage entre leur 6 ème et 8 ème semaines de vie. Nous avons acquis les compétences pour le faire et nous avons appris auprès d'un vétérinaire NAC.

Cette vaccination sera à renouveler de vous même auprès d'un vétérinaire 6 mois plus tard puis tous les 6 mois.

  • Pour la vaccination contre la Myxomatose nous utilisons Lyomyxovax (Notice)

De même que pour le VHD, la vaccination se fera à l'élevage et sera à renouveler tous les 6 mois.

  • Enfin, pour la prévention de la Coccidose nous utilisons du Métoxyl

Ceci n'est pas un vaccin mais une solution que nous donnons à nos lapereaux pendant 5 jours avant leur départ.

 

Une fiche vous sera remise lors de l'adoption récapitulent les soins et vaccins effectués sur votre compagnons depuis sa naissance.

Le VHD

Je me dois de vous prévenir que le départementdu Rhône est placé en haute vigilence concernant une maladie mortelle chez le lapin: Le VHD.

Je vous laisse cet article afin de vous rendre compte du danger qui rôde pour nos petits protégers.

Voici les régions en France actuellement touchées par le virus du VHD

 

"Les symptômes du VHD sont des hémorragies nasales, buccales et anales, des éternuements, des crises d’excitation, des spasmes. Il n’existe pas de traitement, la mort survient rapidement et le diagnostic est généralement post-mortem. Cette maladie touche tous les lapins, qu’ils soient d’élevage, sauvages ou de compagnie. Pour vous donner une idée de la dangerosité de ce virus, il a décimé en décembre une population de lapins dans le Finistère. Il ne reste qu’une cinquantaine de lapins sur un total de 7800 (Source : Reseau SAGIR). Entre août 2010 et janvier 2011, 23 départements français ont présentés des cas touchés par cette nouvelle souche (voir carte), majoritairement situés au nord de Loire (source : "La semaine vétérinaire", n°1437, 11 février 2011).

Le virus se transmet par voie directe (contact entre animaux malades, déjections) comme par voie indirecte (insectes, végétaux, matériel…). Lors de l’adoption d’un nouveau lapin, il est donc primordial de mettre en place une quarantaine afin d’éviter toute contamination à l’encontre des lapins déjà sur les lieux, et ce d’autant plus que le nouvel arrivant est issu d’animalerie ou d’élevage.

Quelques gestes simples peuvent permettre d’éviter la contamination de vos lapins :
- Continuez à vacciner contre les souches existantes.
- Si vous habitez à proximité d’un élevage ou que des lapins de garenne ont accès à votre jardin, évitez de sortir vos lapins.
- Redoublez de vigilance concernant le lavage de la verdure car elle peut transmettre le virus si des lapins de garenne ont uriné dessus. Vous pouvez laver vos légumes à l’eau vinaigrée, puis les rincer et les essuyer afin d’éliminer les traces éventuelles de déjections."

Source: http://www.margueritecie.com/

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×